Du « Dernier des Mohicans » à «Mille femmes blanches », la figure de l' indien  est présente dans la littérature nord-américaine, mais nous connaissons assez mal les auteurs amérindiens .

Le premier écrivain amérindien reconnu est Samson Occom, un missionnaire Mohican qui publia plusieurs écrits en anglais dans les années 1770.
Un Cherokee, John Rollin Ridge, écrivit en 1854 le premier roman amérindien  « The Life and Adventures of Joaquin Murieta »,  l'histoire d'un bandit Mexicain.
En 1899 paraît le roman de Simon Pokagon « Queen  of the Woods ». C'est un des premiers romans amérindiens à évoquer la tradition et les problèmes du peuple indien liés à la dépossession de leurs terres et à leur confinement dans des réserves.
En 1969 « le père du roman indien » N.Scott Momaday reçoit le Prix Pulitzer catégorie fiction pour son roman « La maison de l'aube ». Il initie ainsi la « renaissance amérindienne ». A sa suite, de nombreux auteurs revendiquent leur identité indienne, se faisant l'écho de l'histoire, des difficultés, et des aspirations de leur peuple.
De N. Scott Momaday à Louise Erdrich, en passant par Sherman Alexie et James Welch, nous vous proposons de découvrir ces auteurs indiens et métis qui font entendre leurs voix singulières dans la littérature américaine contemporaine.

Pour en savoir plus :

Louise Erdrich à l'émission La Grande Table

Partager "Le roman amérindien : un très bref aperçu" sur facebookPartager "Le roman amérindien : un très bref aperçu" sur twitterLien permanent
<>

Copier le code suivant sur le site où vous voulez afficher le kiosque

<iframe height='160' style='border: 0px; overflow:hidden' width='100%' scrolling='no' title='Notre sélection' src='http://portail.mediatheques.talence.fr/java/kiosque/titre/Notre+s%C3%A9lection/style_liste/jcarousel/nb_notices/20/only_img/1/aleatoire/1/tri/1/nb_analyse/50/op_hauteur_img/150/op_transition//op_largeur_img/115/op_hauteur_boite/0/op_captions/0/op_autoplay/0/op_visible/0/op_speed/0/op_auto/2/op_scroll/1/rss_avis/1/id_catalogue//id_panier/1856/profil_redirect//boite/boite_de_la_division_gauche/id_module/6/type_module/KIOSQUE/division/2/styles_reload/0/profile_id/1197/id_profil/1210/vue/jcarousel?titre=Notre%2Bs%25C3%25A9lection&amp;style_liste=jcarousel&amp;nb_notices=20&amp;only_img=1&amp;aleatoire=1&amp;tri=1&amp;nb_analyse=50&amp;op_hauteur_img=150&amp;op_transition=&amp;op_largeur_img=115&amp;op_hauteur_boite=0&amp;op_captions=0&amp;op_autoplay=0&amp;op_visible=0&amp;op_speed=0&amp;op_auto=2&amp;op_scroll=1&amp;rss_avis=1&amp;id_catalogue=&amp;id_panier=1856&amp;profil_redirect=&amp;boite=boite_de_la_division_gauche&amp;id_module=6&amp;type_module=KIOSQUE&amp;division=2&amp;styles_reload=0&amp;profile_id=1197&amp;id_profil=1210&amp;vue=jcarousel' >&nbsp;</iframe>

 

Partager "Le roman amérindien : un très bref aperçu" sur facebookPartager "Le roman amérindien : un très bref aperçu" sur twitterLien permanent