Critique

 

About kids, hips, nightmares and homework... (Emicida)

note: 5Emicida, un flow suave mais percutant Hélène - 19 décembre 2017

Emicida est un rappeur brésilien né comme beaucoup d’autres, dans une favela de la Zona Norte de São Paulo. C’est l’un des plus connus en Europe avec son alter ego Criolo. Ce CD est son deuxième album. Il intègre beaucoup de références musicales de la sphère lusophone africaine conférant à plusieurs titres douceur et suavité. Chœur d’enfants du Cap-Vert, musiciens de Luanda en Angola, des liens sont tissés entre les communautés de « race noire », terme polémique en France mais très utilisé dans la culture brésilienne.
D’autres titres sont plus denses et agressifs dans la dénonciation de la dure vie des travailleurs et des femmes isolées vivant dans les ghettos, invisibles aux yeux de l’élite blanche brésilienne.
Dans les textes de Emicida, la référence aux peuples africains - yoruba, bantou, nagô - est permanente, de même que l’invocation des orixás. Est ainsi renforcé le pont entre les Noirs du Brésil et ceux d’Afrique.