Critique

 

Le dimanche des mères (Graham Swift)

note: 5Un récit, une ellipse Marie Hélène - 22 novembre 2017

Au début du XXe siècle, en Angleterre, les domestiques ont droit à un dimanche de congé par an pour rendre visite à leur mère. Jane, orpheline, en profite pour aller voir une dernière fois son amant, Paul Sheringham, avant qu'il n'épouse une riche héritière. Ce jour bouleversera le cours de sa vie. Le style de ce roman est remarquable : une écriture rapide, légère mais précise qui fait affleurer l'émotion, sans s’appesantir. Le récit est détaillé, mais le plus important est laissé dans l'ombre. Le Dimanche des mères est un court roman dont on se souvient longtemps après l'avoir lu, comme une petite musique claire et nostalgique. La littérature anglaise dans ce qu'elle a de mieux.