Critique

 

Sirius (Stéphane Servant)

note: 4Des zétoiles plein les yeux Natacha - 10 novembre 2017

Une jeune fille nommée Avril et un gamin du nom de Kid tentent de survivre sur une terre dévastée par un virus. La survie dans un monde post-apocalyptique n'est pas un sujet nouveau mais Sirius est aussi un roman d'aventures aux allures de conte humaniste.
Le récit s'ouvre sur un grand arbre, majestueux, au milieu duquel est suspendue une cabane. Avril et Kid y vivent et le temps semble s'écouler tranquillement même si l'on sent que le danger rode autour d'eux.
Stéphane Servant aborde tout en finesse et poésie des sujets contemporains tels que l'exil, l'écologie ou l'endoctrinement. Il questionne notre rapport à la nature et aux animaux - éléments chers à l’auteur - et révèle la sauvagerie et la beauté du monde qui nous entoure. Captivant !