S'abonner au flux RSS dans une nouvelle fenêtre
Critiques rédigées par Isabelle

 

Les comptines de Mélyne (Mélyne)

note: 4Comptine rime avec capucine, bobine mais surtout avec Mélyne Isabelle - 22 décembre 2017

Il est arrivé sans crier gare au beau milieu de la dernière commande de CD. Une nouveauté, un premier album d'une jeune chanteuse Mélyne. Cela suscite la curiosité et là coup de foudre !
Elle nous enveloppe d'une musique entraînante, de paroles percutantes et de swing du monde entier, tout cela avec une orchestration soignée. On voyage, les mélodies de l'Est cède la place aux rythmes irlandais pour soudain se retrouver en Chine.
Les chansons sélectionnées font partie de différents spectacles, Mélyne se produit régulièrement dans les écoles et aussi sur scène. C'est une belle idée cet album, elle s'amuse avec les mots : En marchant je vais / Sur les chemins du bout du monde / En marchant je vais / partout voir si la terre est ronde. Elle aborde des thèmes divers : l'humour, le quotidien (la brosse à dents, les bobos, le doudou) le merveilleux, la famille, autant de sujets qu'elle chante du bout du cœur, avec drôlerie aussi, elle connaît bien le monde de l'enfance.
Je vous invite à la découverte d'une artiste qui espérons-le,  fera à nouveau "parler/chanter" d'elle !

La guerre de Catherine (Julia Billet)

note: 5Une belle adaptation d'un roman historique en BD Isabelle - 22 novembre 2017

En 1941, Rachel Cohen devient Catherine Colin obligée de se cacher et de changer d'identité pour survivre. Elle séjourne, au début du récit, à la Maison de Sèvres où elle va découvrir la photographie. Son appareil en bandoulière, elle traversera la guerre.
Le livre de Julia Billet, inspiré de l'histoire de sa mère, nous raconte la Seconde guerre mondiale à hauteur d'enfant. Catherine doit sans cesse pour sa sécurité, aller d'un lieu à un autre. Alors, de l'école progressiste de Sèvres au couvent de Riom à une ferme modeste jusqu'à l'orphelinat dans les Basses Pyrénées, Catherine, passionnée de photographie, multiplie les clichés. Elle rend ainsi hommage à tous ceux qu'elle croise et cette galerie de portraits nous raconte la France de l'Occupation. Catherine/Rachel est un personnage que l'on adopte pour toujours, on admire son courage, on tremble avec elle et l'on aimerait devenir son amie. On assiste à son ascension d'artiste, elle a une sensibilité dont elle prend conscience en douceur et cette passion va très vite devenir irrépressible.
La collaboration pour cette BD est magistrale, le scénario est servi par une illustration riche, poétique et dynamique.

Retour Haut